Échelles et escabeau : la bonne marche à suivre

Actualités, Santé-sécurité au travail | 21 décembre 2021

Échelles et escabeau : la bonne marche à suivre

On les utilise abondamment en milieu de travail comme à la maison. Or, même si l’utilisation d’une échelle ou d’un escabeau peut nous paraître tout à fait élémentaire, on comptait jusqu’à tout récemment plus de 800 chutes de travailleurs chaque année, à partir d’une échelle ou d’un escabeau, menant à une indemnisation.

*

D’entrée de jeu, rappelons également que la CNESST est particulièrement sévère en ce qui concerne les chutes de hauteur. En effet, la Commission a une politique de «tolérance zéro» pour ce type de chutes, de sorte qu’elle n’hésite pas à sanctionner des contrevenants et à mettre fin à des travaux si des lacunes en matière de prévention des chutes sont remarquées.

Les entreprises fautives sont même passibles de poursuites pénales.

Travail en hauteur : bien choisir son moyen d’élévation

Grimper dans une échelle

En ce qui concerne l’utilisation d’une échelle, les consignes de sécurité peuvent presque se résumer en une phrase : l’échelle est avant tout un moyen d’accès, plutôt qu’un poste de travail. Pour effectuer les tâches en hauteur qui ne peuvent pas être effectuées rapidement (en moins d’une heure), il faut idéalement choisir un autre moyen d’élévation, muni d’un plancher de travail stable et d’un garde-corps, comme :

  • Une plateforme élévatrice
  • Une nacelle
  • Un échafaudage

Cela dit, dans plusieurs situations, l’échelle gardera sa pertinence comme moyen d’élévation temporaire — nul besoin de déplacer une nacelle pour changer une ampoule! Chaque fois qu’on grimpera dans une échelle, qu’importe la situation, on appliquera les bonnes méthodes pour demeurer en sécurité.

L'échelle comme moyen d'accès

Lorsqu’une échelle ou un escabeau est utilisé comme moyen d’accès:

  • L’échelle doit être en bon état (utilisez l’aide-mémoire inclus dans ce guide de la CNESST pour connaître les points à inspecter)
  • Elle doit être déposée sur une surface plane, propre, sèche et solide.
  • L’inclinaison de l’échelle doit être conforme à la réglementation.
  • Une fois adossée, l’échelle doit dépasser le palier supérieur d’au moins 90 cm (35 po).
  • Le travailleur qui l’utilise doit avoir les mains libres lorsqu’il monte et descend de l’échelle.
  • Il doit en tout temps garder trois points d’appui sur l’échelle (deux mains et un pied ou deux pieds et une main).

L'échelle comme poste de travail

Quand l’échelle doit absolument servir comme poste de travail en hauteur:

  • L’échelle doit seulement être utilisée pour des travaux de courte durée (moins d’une heure).
  • Elle doit aussi être déposée sur une surface plane, propre, sèche et solide.
  • Le travailleur doit adapter sa méthode de travail et veiller à ce que son corps soit maintenu entre les montants.
  • Lorsque l’employé qui travaille dans l’échelle est à risque de faire une chute de plus de 3 mètres du sol, un moyen de protection doit être utilisé, par exemple, un harnais.

N’oubliez pas d’utiliser le bon type d’échelle selon les circonstances et de vous assurer qu’il respecte la plus récente version de la norme CSA Z11. Un escabeau qui conviendra à un travailleur de petite taille et de petite carrure pourrait être tout à fait instable s’il est prêté à un collègue plus costaud. Plus de détails dans ce guide pratique de la CNESST.

Vous avez une question ou vous souhaitez en savoir plus sur nos services et nos formations?

Clavardez en ligne avec l’un de nos conseillers.